Expatriation en Andorre

L’Andorre un paradis pour beaucoup mais qui n’est pas un paradis fiscal

Actualités
Fiscalité Andorre

Beaucoup considèrent Andorre comme un paradis fiscal, mais les législations attestent le contraire. Cette considération remonte à l’époque où le gouvernement andorran garantissait le secret bancaire. Depuis plusieurs années, ce secret est levé, ayant permis la régularisation du pays sur ce point. Les investisseurs n’ont plus désormais à s’inquiéter en s’établissant dans la Principauté. Explications.

Andorre, encore un paradis fiscal ?

Si Andorre était autrefois apparentée à un paradis fiscal, elle ne l’est plus depuis la levée du secret bancaire. Le pays a également fait en sorte de clarifier toutes les conditions d’investissement. Les mesures sont désormais plus restrictives, sans toutefois éliminer les avantages fiscaux.

La définition d’un paradis fiscal

liste-des-paradis-fiscaux-en-2021

Un pays s’inscrit sur la liste des paradis fiscaux lorsque la fiscalité y est peu claire, en plus d’être illégalement avantageuse. Quelques critères permettent de définir cette notion.

D’abord, l’opportunité d’une exonération d’impôts sans justification d’activité locale renvoie à un paradis fiscal. Ensuite, la faible imposition voire la suppression d’impôts alerte la même situation. Le manque de transparence sur les procédures et les exigences tend à inscrire le pays sur la liste. Enfin, la mise en place du secret bancaire et de la confidentialité de l’identité est susceptible d'entraîner cette qualification.

Tous les pays peuvent être qualifiés de paradis fiscal. En effet, le contexte ne présente aucune exigence sur le niveau de pauvreté ou de fortune des habitants.

Pour concrétiser un désir de départ, il faut avoir la certitude d’une arrivée réussie.Virginie Hergel

Contact par téléphone ou whats’app
+376 331 586

La liste noire des paradis fiscaux en 2021

Le registre des paradis fiscaux est régulièrement mis à jour. Cela permet d’avoir un suivi régulier des pays ayant un système fiscal peu clair. De même, les pays qui souhaitent ne plus y figurer ont de nombreuses occasions d’en être effacé. Tel est le cas d’Andorre, paradis fiscal avant la levée du secret bancaire et les autres mesures entreprises.

En 2021, la liste comporte 9 pays pour l’Union européenne. En France, celle-ci est élevée à 12. Elle a effectivement choisi de maintenir les trois pays retirés par l’UE. En somme, les pays suivants figurent sur la liste noire :

  • Les Fidji ;
  • Anguilla ;
  • Les îles Vierges britanniques ;
  • Palaos ;
  • Panama ;
  • Guam ;
  • Les Samoa américaines ;
  • Les Seychelles ;
  • Vanuatu ;
  • Trinité et Tobago ;
  • Dominique ;
  • Samoa.

Le conseil européen a supprimé de cette liste : les Seychelles, Anguilla et la Dominique.

Pourquoi beaucoup pensent qu’Andorre est un paradis fiscal ?

Andorre est un pays attrayant pour ceux qui aspirent à effectuer une optimisation fiscale. Pourtant, la Principauté ne répond plus à la définition de paradis fiscal. Le gouvernement s’est engagé dans une politique plus transparente et plus efficace dans ses dispositions fiscales. Cet engagement s’est surtout manifesté par l’accessibilité des données sur l’identité, les ressources et les origines des placements bancaires.

Si beaucoup restent convaincus de la considération d’Andorre comme paradis fiscal, c’est parce que sa fiscalité demeure flexible et intéressante. Elle accueille les sièges et les placements de différentes cibles : célébrités, investisseurs étrangers, youtubeurs, sportifs de haut niveau… Le pays affiche un taux d’impôt relativement plus faible comparé à ses voisins européens et même à l’échelle internationale.

Les avantages fiscaux en Andorre

les avantages fiscaux en Andorre

En revanche, l’optimisation fiscale est une pratique totalement légale. En ce sens, les règles sont claires et les données transparentes. Cette nuance est essentielle pour comprendre l’importance des enjeux d’un investissement en Andorre.

Les impôts en Andorre : des taux bas et attractifs

Andorre séduit les investisseurs de tous horizons grâce à ses avantages fiscaux. Ceux-ci sont accessibles à tous : firmes d’envergure internationale, PME, autoentrepreneur, retraités, particuliers…

Le taux d’imposition pour les sociétés est de 10 % maximum sur les bénéfices réalisés.

Pour les personnes physiques, résidents ou non-résidents, l’imposition est à hauteur de 5 à 10 % des revenus. La TVA ou IGI est de 4,5 %. Toutes ces opportunités fiscales encouragent l’expatriation et l’investissement en Andorre.

Avantages de la résidence Andorrane en termes de fiscalité

Résider en Andorre permet d’accéder à des taux d’imposition et une possibilité d’exonération dans certaines situations. Pour les employeurs, les cotisations sociales sont établies à hauteur de 15,5 %. Les sociétés exerçant dans le commerce international payent environ 2 % de l’IS. Les revenus annuels au-dessous de 24 000 euros sont exonérés d’impôts.

Les législations andorranes confient aux paroisses certains pouvoirs sur la fiscalité. Chacune dispose de ses règles, mais le taux est plus faible que partout en Europe. Enfin, pour les placements immobiliers, la transmission de patrimoine n’est soumise à aucun prélèvement.

Pour précision, Setup Andorra n’effectue aucun conseil sur le plan fiscal direct puisque nous avons un réseau partenaire d’expert fiscalistes. Ces experts dans le domaine sauront expliquer plus en détails les solutions accessibles pour optimiser ses impôts en Principauté.

Top