Expatriation en Andorre

L’Andorre est-il un pays sans fiscalité ?

Actualités
L’Andorre est-il un pays sans fiscalité 

Andorre est un pays d’Europe. Petite principauté indépendante, ce pays est situé entre la France et l’Espagne, principalement dans la région des Pyrénées. Bien qu’il ne fasse pas partie de l’Union Européenne, l’Andorre a toujours étonné ses voisins grâce à ses nombreuses innovations. Un résident étranger peut s’installer dans le pays et y développer son entreprise sans contrainte.

Aujourd’hui, Andorre est connu pour ses revenus fiscaux exceptionnels. En encourageant la vente de produits hors taxe, l’Andorre offre plusieurs possibilités à toutes les entreprises. Nul doute qu’il mérite bien son surnom de « paradis fiscal ». Mais, est-ce toujours le cas aujourd’hui ? Peut-on vraiment s’installer à Andorre et faire fructifier ses affaires économiques ? Voici ce qu’il faut savoir sur l’Andorre.

Qu’est-ce qu’un pays sans fiscalité ?

Avant de déterminer la place de la principauté d’Andorre sur l’échiquier économique, il serait intéressant de bien comprendre le terme de « paradis fiscal ». En réalité, un pays sans fiscalité est un État qui offre des avantages économiques et fiscaux à tous les étrangers. Voilà pourquoi on l’appelle également « paradis fiscal ». Ce pays présente toutes les caractéristiques qui font de lui une excellente destination pour tous les investisseurs. En voici quelques-unes.

Un revenus fiscal très avantageux

Un revenus fiscal très avantageux

Les revenus fiscaux des paradis fiscaux sont très avantageux. Pourquoi ? En effet, ils adoptent délibérément des lois ou des politiques fiscales plus favorables à l’implantation des entreprises. Ainsi, les entreprises présentes sur le territoire de ce pays peuvent réduire leurs impôts et être plus actifs. Avec une faible imposition des impôts, un État peut nouer des relations économiques très intéressantes avec d’autres pays.

Puisque l’imposition revenus sur les taxes est très faible, les systèmes fiscaux sont plus opaques. Actuellement, le nombre de paradis fiscaux a augmenté. Les Iles du golfe, les îles vierges britanniques, Emirats Arabes Unis, Panama Amérique Centrale, Royaume-Uni, Costa Rica… Autant de pays sans taxe qui offrent des avantages fiscaux impressionnants.  

Des problèmes économiques importants

Bien que les paradis fiscaux offrent de nombreux avantages, les problèmes sont toujours présents. Dans un pays sans fiscalité : l’administration fiscale manque cruellement de transparence, les lois en matière de secrets liés aux banques sont très sévères et les lois contre la criminalité financière sont très vagues.

On note également un manque de collaboration entre les pays sans fiscalité. Souvent, les informations ne sont pas partagées, pour une meilleure protection des renseignements financiers. Étant donné que la fiscalité est très réduite, une évasion fiscale est très probable dans ces pays. Mais, qu’en est-il de la principauté d’Andorre ?

Pour concrétiser un désir de départ, il faut avoir la certitude d’une arrivée réussie.Virginie Hergel

Contact par téléphone ou whats’app
+376 331 586

L’Andorre : un pays sans fiscalité et un paradis fiscal ?

Nombreuses sont les personnes qui considèrent l’Andorre comme un véritable paradis fiscal. Mais, qu’est-ce qui permet d’affirmer cela ?

Le système fiscal de la principauté d’Andorre est très favorable

À Andorre, l’État a favorisé la baisse des impôts et taxes. Et, cela se remarque parfaitement à travers les décisions prises pour tous les résidents. Ainsi, on note que :

  • L’impôt sur les revenus des personnes physiques (comme les particuliers, les commerçants et les fonctionnaires) est de 10%.
  • L’impôt sur les revenus des personnes morales (comme les entreprises, les sociétés d’exportation et d’importation et les autres sociétés) est plafonné à 10%.
  • Il n’y a pas une double imposition des taxes. Autrement dit, les employés d’une société rémunérée avec de grandes bénéfices ne sont pas taxés.
  • La taxe de vente d’Andorre (qui est IGI) est plafonnée à 4,5%. Celle-ci concerne les services et les biens (qu’ils soient exportés ou non).
  • La taxe sur l’immobilier et les biens est très raisonnable. Les propriétaires de maisons sont tenus de respecter les conditions tarifaires en ce qui concerne la location.

Tout comme la Lettonie, l’Estonie ou la Hongrie, l’Andorre offre les moyens nécessaires pour répondre aux besoins de sa population. Mais, peut-on vraiment attribuer le terme de « paradis fiscal » à ce pays ?

L’Andorre n’est pas un pays sans fiscalité

L’Andorre n’est pas un pays sans fiscalité

D’un point de vue juridique, la principauté d’Andorre ne répond pas aux critères faisant de lui un pays sans fiscalité. Il est vrai qu’Andorre respecte les règles et met en place des systèmes très avantageux pour ses voisins. Mais, ce pays n’est plus considéré comme un paradis fiscal depuis plusieurs années dû à ses changements en matière de transparence d’information et mise en place de système d’impôt.

D’ailleurs, il faut rappeler qu’Andorre ne dispose pas d’un groupe élargi de représentants du gouvernement. Bien que l’imposition des revenus soit très bas, ce petit pays continue d’avancer à son rythme pour offrir une meilleure destination aux touristes. Donc, les taxes n’ont pas disparu. Pourtant, ce sont les impôts sur certains biens qui permettent de faire tourner l’économie dans le pays. Voilà pourquoi on peut s’y installer facilement.

Une fiscalité existante mais attractive

Comme il a été dit plus haut, les taxes sont toujours présentes à Andorre. Étant une petite nation, Andorre continue de collaborer avec ses voisins (la France, l’Espagne ou l’Angleterre) pour développer son économie. Pour attirer plus d’investisseurs, le pays a fait de son système fiscal une force et a adapté son système bancaire et financier aux nouvelles réalités.

Les impôts étant plus abordables, les entreprises s’implantent facilement dans le pays.

Top