Expatriation en Andorre

Qu’implique une résidence fiscale en Andorre ?

Actualités
Qu’implique une résidence fiscale en Andorre 

Exercez-vous une activité à l’international ?

Alors avez-vous pensé à l’obtention d’une résidence en Andorre. Que ce soit à l’étranger ou à son domicile, une personne est tenue de payer ses taxes. En France comme dans les autres pays, c’est une obligation.

Étant donné que vous avez dans l’idée de résider dans un lieu comme Andorre, vous avez sûrement conscience de l’importance de la notion de « résidence fiscale ». Mais, que faut-il vraiment comprendre à travers cette notion ? Et surtout, comment répondre à ses conditions ? Voici ce que vous devez savoir sur la résidence fiscale en Andorre.

C’est quoi une résidence fiscale ?

La résidence fiscale est une notion très différente de la nationalité ou de la résidence d’une personne physique. Pour faire simple, on définit la « résidence fiscale » comme le lieu de séjour où vous payez des impôts. Donc, on peut vous considérer comme un « résident fiscal » lorsque vous payez régulièrement un impôt ou des taxes dans un pays.

Voilà pourquoi votre source de revenus doit être bien connue dans ce pays. Mais, cela ne s’arrête pas là. En effet, on détermine la résidence fiscale (ou le domicile fiscal) d’une personne en fonction de plusieurs critères. En France, on en distingue trois.

Le foyer

1) Le foyer

Encore appelé «?lieu séjour principal?», c’est l’endroit où vous résidez actuellement et où sont développés vos centres d’intérêts vitaux. Ce qui veut dire qu’on ne tient pas compte des séjours que vous avez effectués temporairement. Cependant, ce séjour principal ne déterminera pas votre domicile fiscal en France.

Par exemple, si vous résidez en France et partez travailler dans un autre pays (comme l’Espagne), vous êtes toujours considéré comme un résident fiscal français. Bien que vous soyez resté à l’étranger pendant plusieurs jours, les taxes demeurent les mêmes et ne changent pas.

2) Le centre des intérêts économiques

Il est considéré comme vos «?revenus source?». Ici, on l’associe au lieu où vous effectuez tous vos investissements et transactions. Il peut être également associé au foyer de votre activité professionnelle à travers lequel vous tirez vos principaux revenus. Toutefois, cela peut changer en fonction de certains critères.

Par exemple, vous êtes un résident dans un pays qui ne dispose pas de convention fiscale internationale. Alors, vous percevez des revenus au Royaume-Uni. Dans ce cas, la résidence fiscale sera considérée au Royaume-Uni, et non dans le pays où vous résidez.

3) Des revenus de source française

Avez-vous des intérêts économiques français importants?? Alors, l’administration fiscale France prévoit un prélèvement sur ces intérêts. S’ils sont très majoritaires, votre domicile fiscal sera également élevé.

En outre, il est bien de rappeler que la domiciliation fiscale n’est pas la même dans tous les pays. C’est le cas de la Principauté d’Andorre. Dans ce petit pays, il faut réunir un certain nombre de conditions avant d’être un résident fiscal.

Pour concrétiser un désir de départ, il faut avoir la certitude d’une arrivée réussie.Virginie Hergel

Contact par téléphone ou whats’app
+376 331 586

Quelles sont les obligations quand on est résident fiscal andorran??

Vous souhaitez devenir un résident fiscal à Andorre?? Sachez que l’administration fiscale locale a mis en place un certain nombre d’obligations à respecter. Donc, pour devenir un résident fiscal très actif et concrétiser votre rêve de vivre à Andorre, il faut :

  • Séjourner dans le pays pendant 183 jours au cours de l’année. Le résident devra choisir son lieu séjour et y vivre pendant ce temps.
  • Avoir une occupation. Il peut s’agir d’une activité professionnelle salariée ou indépendante. Quoi qu’il en soit, cela doit se faire sur le territoire andorran.
  • Avoir un centre d’intérêt personnel. Autrement dit, vous devez avoir une famille, un enfant ou un parent qui est un résident dans le pays.
  • Prendre en compte le statut répondant à ses besoins. Celui-ci concerne le type de résidence que l’on souhaite avoir pour développer ses activités. On a le choix entre la résidence fiscale active et la résidence fiscale passive.

Par ailleurs, si vous estimez que ces obligations ne pourront pas être remplies, vous pouvez entamer des négociations avec Andorre. En effet, on vous offre la possibilité de déterminer le domicile fiscal à l’aide de votre nationalité.

Devenir résident fiscal andorran : les démarches simplifiées grâce à Setup Andorra

Le statut de résident fiscal à Andorre dépend de la justification d’une activité ou d’une société active dans le pays. Mais, pour obtenir un tel statut, il est préférable d’entamer des démarches. Setup Andorra vous facilite la vie avec ses démarches simplifiées.

Pour obtenir une résidence fiscale active

Pour obtenir une résidence fiscale active

Les démarches sont les suivantes :

  • Avoir un contrat de travail actif avec une société à Andorre ou créer sa société et en être le propriétaire ;
  • Être majeur et présenter son casier judiciaire au ministère de l’intérieur andorran ;
  • Disposer d’une adresse active et faire une visite médicale ;
  • Faire une déclaration de ses revenus fiscaux.

Pour obtenir une résidence fiscale passive

Les modalités de son obtention sont celles-ci :

  • Avoir un important capital d’investissement
  • Être majeur et avoir un casier judiciaire intact
  • Faire une visite médicale et avoir une adresse fonctionnelle
  • Déposer une caution pour chaque membre de sa famille
  • Apporter la preuve de ses revenus fiscaux.

En remplissant ces démarches, vous aurez la chance de vous installer facilement dans la Principauté d’Andorre. Ce sera votre petit paradis?!

Top