Expatriation en Andorre

Quelles sont les étapes lorsque l’on s’expatrie en Andorre ?

Actualités
etapes-expatriation-Andorre

Andorre fait partie des destinations de prédilection des Français qui souhaitent vivre à l’étranger. La Principauté bénéficie notamment d’un cadre de vie exceptionnel avec son PIB de 46 000 euros annuel par habitant. Son paysage, étant constitué à 90 % d’une nature préservée, offre aussi un environnement bénéfique pour la santé. Si s’expatrier en Andorre fait partie de vos projets, découvrez les étapes à suivre pour bien vous organiser.

Les formalités administratives à remplir

Pour préparer votre expatriation en Andorre, vous devez réunir certains documents vous permettant de vous déplacer dans la Principauté. Ainsi, vous aurez besoin d’un passeport à jour. Ce prérequis est aussi valable pour les mineurs.

Pour entrer sur le territoire andorran, vous n’aurez pas besoin d’un visa. Cependant, vous devez souscrire de nouvelles polices d’assurance auprès des compagnies sur place.

Pour vous prémunir des vols ou éventuelles pertes, il est conseillé de garder des copies en format numérique des documents. Conservez-les dans vos appareils électroniques : ordinateur, tablette, smartphone, ou sur votre boîte e-mail.

Pour concrétiser un désir de départ, il faut avoir la certitude d’une arrivée réussie.Virginie Hergel

Contact par téléphone ou whats’app
+376 331 586

Les démarches liées à la protection sociale et aux obligations fiscales

L’Hexagone et la Principauté d’Andorre ont signé un accord de réciprocité pour la sécurité sociale. Ainsi, vous pouvez jouir pleinement de vos droits, même si vous vous y expatriez.

Vous serez automatiquement assujetti au régime de la Sécu en France dès que vous commencez à travailler en Andorre. Il est essentiel de poursuivre vos cotisations sociales. Cela inclut celles de la Caisse assurance maladie, caisse retraite, etc. Pour éviter d’être sanctionné par un éventuel délai de carence, n’oubliez pas d’apporter le formulaire SE 130-03. Ce document est à retirer auprès de la Sécurité sociale.

Préparer votre immigration en Andorre, c’est aussi informer votre centre d’impôts de votre changement de résidence fiscale. N’oubliez pas non plus de déclarer l’imposition dans votre pays d’origine comme non-résident.

La procédure à suivre pour le déménagement en Andorre

Comme il s’agit d’un véritable déménagement à l’échelle internationale, vous devez fournir certains documents aux autorités douanières andorranes. Il faut leur présenter un justificatif de résidence qui peut être un titre de propriété ou de location.

Il est nécessaire aussi de vous munir d’une attestation du loueur. Vous serez
également dans l’obligation de présenter un double exemplaire de l’inventaire détaillé, daté et signé de vos biens. À titre informatif, certains de vos biens peuvent faire l’objet d’une déclaration d’exportation ou être assujettis au paiement d’une taxe.

Quid de votre voiture pendant la préparation de votre immigration en Andorre ? Vous pouvez l’emmener avec vous si elle est neuve ou date de moins de 5 ans.

Toutefois, vous serez dans l’obligation de payer une taxe à hauteur de 7 % sur sa valeur vénale. Vous devez aussi présenter le certificat d’immatriculation ainsi que la carte internationale d’assurance de votre automobile. Pour cela, vous aurez besoin d’un permis de conduire catalan un an après l’obtention de votre titre de résident.

Top