Expatriation en Andorre

L’impact de l’expatriation sur la vie sociale : créer des liens dans un nouvel environnement

Actualités
L'impact de l'expatriation sur la vie sociale créer des liens dans un nouvel environnement

Une expatriation peut se décider en raison d’une mobilité internationale ou d’un nouveau départ. Cette aventure présente de nombreuses opportunités, que ce soit sur le plan professionnel ou personnel. Vivre à l’étranger comporte des avantages, mais aussi des défis. Comme l’expatrié va devoir évoluer dans une nouvelle communauté, il devra s’adapter à des cultures différentes des siennes. Quel est l’impact de l’expatriation sur la vie sociale ? Comment faire pour s’adapter à son nouvel environnement et tisser de nouveaux liens ?

Les répercussions de l’expatriation sur la vie sociale de l’expat  

Lorsqu’on part vivre à l’étranger, on pense essentiellement aux changements directs que cette aventure aura sur notre vie familiale, professionnelle et personnelle. On oublie souvent qu’il est également question d’une intégration dans une toute nouvelle société. Elle peut donc embarquer un lot d'impacts sur la vie sociale de l’expatrié.

Le choc culturel initial : appréhensions et découvertes

Si l’immigration est devenue un phénomène bien courant, il n’en est pas moins que les expatriés se sentent désorientés. A l’étranger, tout est différent. Il va ingérer une grande quantité d’informations dans un délai très court pour s’adapter. Tous les repères particuliers qui lui sont familiers seront disparus.

Avec le choc culturel initial, l’expatrié peut ressentir des appréhensions face aux innombrables découvertes. Il va devoir s’adapter à une nouvelle nourriture, parler une nouvelle langue, adopter un autre rythme de vie, etc. Pour s’intégrer, il est essentiel d’embrasser les différences, que ce soit à propos des cultures ou des pratiques quotidiennes.

La difficulté à s’adapter aux normes sociales et comportementales locales

S’installer à l’étranger équivaut à sortir de sa zone de confort. S’il peut être difficile de comprendre rapidement les nouvelles normes sociales, vous pouvez commencer par déchiffrer le langage corporel de vos interlocuteurs. Soyez attentif aux attitudes des locaux. Apprenez à vous comporter comme les gens du coin.

Lorsqu’on reste ouvert d’esprit à l’étranger, une nouvelle société peut stimuler notre perception des choses et de la vie. Elle peut nous ouvrir les yeux et nous donner d’autres façons de percevoir la réalité.

Mais surtout, il n’est pas conseillé de tout remettre en question. Les cultures sont uniques et différentes. Ce n’est pas parce que vous n’êtes pas d’accord avec ce qu’ils font que vous allez vous intégrer facilement. Au contraire, cette obsession peut vous conduire aux différentes étapes du choc culturel, telles que l’anxiété et le rejet ou la régression. 

Langue et communication : barrière ou passerelle pour les relations sociales

Dans un nouveau pays, la communication est primordiale. Comment envisagez-vous d’évoluer dans une nouvelle société sans comprendre vos interlocuteurs ? Il est donc important d’apprendre la nouvelle langue. Ou du moins, prenez le temps de connaître quelques expressions courantes dans le pays d’accueil. Dans le cas d’Andorre par exemple, il est désormais impératif de parler Catalan pour s’y installer et y vivre.

En plus d’essayer de comprendre les cultures et de parler la langue locale, il est aussi très important d’apprendre le jargon local. Cela pourrait parfaitement vous aider à lever toutes les barrières linguistiques.

L’impact de l’expatriation sur la santé mentale

La solitude et l’isolement peuvent engendrer la dépression et l’anxiété. En tant qu’expatrié, vous devez sérieusement prendre soin de votre santé mentale. Il reste essentiel de trouver le meilleur équilibre entre la vie sociale et le bien-être personnel.

Remédier à l’impact de l’expatriation sur la vie sociale

Que faire pour surmonter le choc culturel d’être un expatrié et s’adapter à sa nouvelle vie ? Certaines personnes s’habituent rapidement à leur nouveau rythme de vie tandis que d’autres prennent un peu plus de temps. Le plus important est d’avoir conscience de la situation afin de trouver des solutions pour y remédier.

Faire face au choc culturel

Lorsque vous devenez irritable, vous avez le mal du pays, vous commencez à vous isoler socialement, vous avez de l’insomnie et vous êtes fatigué, il est fort probable que vous souffriez d’un choc culturel.

Parmi les remèdes qui pourraient vous aider, vous pouvez :

  • Suivre le courant et lâcher prise,
  • Vous socialiser avec les résidents locaux et d’autres expatriés,
  • Travailler votre tolérance,
  • Apprendre la nouvelle langue,
  • Garder le contact avec votre famille restée dans votre pays d’origine...
Remédier à l’impact de l’expatriation sur la vie sociale

Tisser de nouveaux liens sociaux dans son pays d’accueil

L’un des impacts de l’expatriation sur la vie sociale de l’expatrié est l’isolement, voire l’évitement social. Ce qui peut emporter des sentiments négatifs. Pour les surmonter, il est important de s’imposer des initiatives individuelles. Vous devez rejoindre des groupes d’intérêt, participer à des activités locales ou se rendre dans des événements communautaires.

Vous pouvez également tisser de nouveaux liens solides dans les réseaux d’expatriés disponibles dans votre pays d’accueil. Vous pouvez rejoindre des réseaux professionnels. Et le plus important, consolidez des amitiés interculturelles. Ces liens pourront vous enrichir personnellement et élargir vos perspectives.

Grâce à un réseau social international, vous profiterez du soutien dont vous aurez besoin. Vous pourrez bénéficier de conseils avisés et des partages d’expérience. Ainsi, vous vous sentirez moins seul.

Quelques compétences nécessaires pour la vie quotidienne à l’étranger

A l’étranger, vous devez avoir le sens de l’humour. Cette capacité vous permet de faire face au désespoir. Fixez-vous des objectifs réalistes. Il n’est pas question d’être moins ambitieux, mais d’apprécier chaque expérience, quelle qu’elle soit.

Il faudrait savoir faire face à l’échec. L’expatriation ne rime pas toujours avec aventures extraordinaires et découvertes. Il peut y avoir des déceptions, mais dites-vous que ce sont des occasions d’apprentissage. 

Top