Expatriation en Andorre

Vivre sa retraite en s’expatriant en Andorre : les avantages

Actualités
vivre-retraite-andorre

L’effectif des retraités français ayant déjà sauté le pas en s’installant hors des frontières de l’Hexagone dépasse déjà le million. Plusieurs motivations peuvent les pousser à faire ce choix. Dans la majorité des cas, c’est surtout une question de climat et d’environnement. Toutefois, beaucoup d’entre eux s’expatrient pour des raisons économiques. La Principauté d’Andorre est entre autres l’un des meilleurs endroits pour les accueillir.

Un havre de paix sécurisé

La petite taille d’Andorre est un avantage considérable en termes de sécurité. La preuve en est que le taux de criminalité est y quasiment de zéro. De même concernant les affaires politiques, la Principauté n’est en conflit avec aucun autre pays du monde.

Cette tranquillité est un atout majeur que beaucoup de retraités recherchent. De plus, avec toutes ses forêts, ses montagnes pyrénéennes et ses innombrables lacs, le dépaysement est garanti.

Pour concrétiser un désir de départ, il faut avoir la certitude d’une arrivée réussie.Virginie Hergel

Contact par téléphone ou whats’app
+376 331 586

Un régime fiscal particulier

La retraite en Andorre est aussi synonyme de fiscalité abordable. Selon le profil du contribuable qui vient s’y installer, plusieurs options s’offrent à lui. En comparaison avec la France, par exemple, il n’y existe pas d’Impôt sur la fortune immobilière à payer. C’est l’un des points qui préoccupent de nombreux retraités propriétaires d’un patrimoine foncier important.

Tout ce que les autorités andorranes réclament c’est un IR d’un maximum de 10 %. Ce pourcentage peut même descendre à zéro en fonction de la nature des revenus. Cela est valable sur les pensions, mais aussi sur les rendements d’investissements que les retraités ont réalisés.

Et les avantages ne s’arrêtent pas là. Avec une TVA d’à peine 4,5 %, la Principauté d’Andorre est largement plus attrayante que ses illustres voisins. En effet, dans l’Hexagone, on compte en moyenne une TVA de 20 % contre 21 % en Espagne. La transmission de patrimoine en Andorre est aussi exempte de droits de succession et de donation.

Leader mondial de la prise en charge santé

La question de la santé est essentielle pour les retraités. En effet, ils font partie de la catégorie des personnes vulnérables. Une bonne prise en charge de leurs soins s’avère donc indispensable. Ainsi, avant de s’expatrier, il est toujours nécessaire de vérifier l’état du système de santé de son pays d’accueil.

Pour le cas d’Andorre, les études sont formelles, rare sont ceux qui font mieux. Les résidents permanents y bénéficient d’une couverture santé pouvant aller jusqu’à 90 % de prise en charge. Les retraités venant de l’étranger, eux, n’ont pas l’obligation de cotiser auprès de la caisse de sécurité sociale andorrane (CASS). Ils doivent par contre souscrire à une assurance privée (locale ou étrangère).

Concernant les infrastructures et la qualité de service, le pays figure tout en haut du classement mondial selon l’indice HAC. Il y existe même des installations spécialement conçues pour accueillir les séniors. Le personnel y est d’ailleurs très compétent et extrêmement bien formé.

Top